• Francillon Delfine et le monde des dauphins


    Delfine-Francillonwww.mieux-vivre.ch  -  Delfine Francillon

    Depuis plus de 10 ans, Delfine voyage à travers le monde au contact des dauphins, des baleines et du monde sous-marin. Avec son expérience dans les domaines thérapeutique et aquatique depuis bientôt 20 ans, elle accompagne des personnes souffrant de cancers, des autistes, des êtres en fin de vie et même des familles vivant un deuil.

    Bonjour Delfine Francillon,
    Delfine, dauphin, y aurait-il déjà un lien entre votre prénom et le dauphin ? Et d'où vous est venue cette passion pour le monde sous-marin ?

    Delfine est un prénom qui m'est tombé du ciel, certainement en lien avec ma passion pour les dauphins. Ce n'est pas mon prénom de naissance. Je l'ai changé officiellement. Depuis toute petite, j'ai ressenti une attirance profonde pour le monde sous-marin et spécialement les dauphins, peut-être y a-t-il des liens avec des vies passées.

    D'abord, il y a delfinee.com, et puis on voit que vos activités comportent plusieurs parties : l'espace delfinée, les voyages delfinée et l'aqua delfinée. Comment conciliez-vous tout cela ?

    Comme un arc-en-ciel, en sautant d'une couleur à l'autre, d'une chose à l'autre. J'aime avoir des activités différentes, il y a le cabinet et les soins, des ateliers de développement personnel que je peux donner, des voyages pour rencontrer les dauphins, voire des terres sacrées, ce qui m'est demandé d'aller rencontrer. Avec l'école de natation, je prodigue des soins dans l'eau, l'eau partie importante de ma vie, de ce que j'ai à amener sur la terre.

    Auriez-vous un lien avec d'autres dimensions, pouvez-vous préciser ?

    Je suis guidée par mon âme mais aussi par les guides qui sont présents autour de moi. Je suis en contact avec mon cœur. La communication se fait naturellement. C'est un peu comme si je savais. C'est très intuitif, mais en même temps, j'ai la conviction que C'EST CELA.

    Bienvenue dans mon Uni-vers ! Pourquoi avoir séparé le mot ? Aimez-vous jouer avec les mots ?

    Oui, Uni-vers pour moi représente la connexion à notre terre. Je pense que nous ne sommes pas seuls dans cet univers. J'aime beaucoup le mot uni, union, être relié et puis vers, vers quelque chose.

    J'ai lu "Messagère et guérisseuse arc-en-ciel, elle est guidée par des Maîtres ascensionnés, anges ou archanges durant les soins et méditations qu'elle propose.", que signifie arc-en-ciel dans ce contexte ? Et Maîtres ascensionnés ?

    Arc-en-ciel, c'est cette possibilité de jongler entre différents domaines, le domaine féerique des dauphins, des baleines, et puis celui de l'alchimie, de pouvoir apporter dans mon travail, dans mon quotidien, cela aux personnes que je reçois. C'est comme une palette d'expérimentation que je peux transmettre. Depuis toute petite, j'aimais les arcs-en-ciel, j'en dessinais beaucoup, cela fait partie de moi.
    Les Maîtres ascensionnés sont des êtres qui ont vécu sur terre, comme Jésus, Marie ou Bouddha. Ils sont éveillés et viennent à notre rencontre, sur notre chemin pour nous guider. Ce sont des énergies spécifiques présentes pour nous accompagner.

    La méditation se pratique dans vos soirées à thème. Selon vous, la méditation est-elle un outil utile dans notre société et pourquoi ?

    Pour moi, la méditation est un retour sur soi qui amène la détente, qui permet de lâcher le mental et en même temps d'intégrer certaines énergies, par rapport à des questions que l'on se pose ou à des objectifs que l'on se fixe, cela permet d'aller chercher à l'intérieur de soi.

    À l'Espace delfinée, vous parlez de thérapie du corps à l'âme, pouvez-vous nous en dire plus ?

    Avec ce côté arc-en-ciel, je perçois l'être comme un hologramme, corps âme et esprit. Nous sommes un corps, mais aussi les énergies qui nous entourent, un esprit, des pensées, des émotions. Pour aller vers la guérison, il faut tenir compte de la globalité de l'être.

    Les soins pour femmes enceintes et pour les mamans et les bébés, pourquoi avoir choisi cette catégorie de clients potentiels plutôt qu'une autre ?

    Durant une période, je l'ai pratiqué. De par mon école de natation, j'ai côtoyé beaucoup de mamans et de bébés, c'était pour répondre à une demande de soins que j'ai pratiqué cette technique. Aujourd'hui j'ai délégué, l'arc-en-ciel a aussi ses limites. Je partage le cabinet où je travaille, à la route du Village 7, à Blonay avec d'autres thérapeutes, d'une part pour couvrir les frais et d'autre part pour offrir un espace à un tarif accessible.

    Vous proposez des cours de Pilates, c'est quoi Pilates ?

    Le Pilates est une méthode de renforcement de la ceinture abdominale. Cela ressemble au yoga, la base en est la respiration, les mouvements proposés sont lents et le travail se fera en force et en souplesse. Cela permet à notre base de se renforcer d'où moins de problèmes de dos, articulaires ou musculaires. Joseph Hubertus Pilates, un allemand inventeur de la méthode, était infirmier. Fait prisonnier lors de la première guerre mondiale, il a profité de son incarcération pour imaginer une nouvelle gymnastique dans sa cellule, méthode qui allie respiration, concentration, contrôle, fluidité, centrage, ordre et relaxation.

    Il y a aussi les voyages, en mer Rouge, aux Açores, à Hawai, à Ténérife, en Amérique du Sud, à Avalon et en Écosse et même dans le Pacifique. Comment faites-vous pour avoir des contacts dans tous ces lieux magiques et organiser ces voyages ?

    Là aussi je suis inspirée en quelque sorte, les choses viennent à moi au moment juste. En Égypte, j'y vais depuis bientôt dix ans. J'ai trouvé à louer un bateau, puis j'ai organisé des groupes. J'ai eu un contact pour aller au Pérou en avril, j'ai rencontré le guide qu'il me fallait pour des treks en forêt amazonienne. Lors de la mise sur pied d'un voyage, les personnes achètent elles-mêmes leur billet d'avion. Je pourrais aussi le faire, mais je préfère que, en guise d'engagement, les personnes le réservent directement. Je n'ai pas le titre d'agence de voyages et pas non plus forcément les moyens d'acheter les billets d'avion pour tout le monde. Je donne les références de compagnies d'aviation et bien sûr le lieu de rendez-vous. Par contre une fois sur place, j'organise toute la logistique, logement, guide, ateliers, sorties en mer, visites ou autres activités.

    Quelle différence cela fait-il de voyager avec vous ?

    Je ne fonctionne pas comme agence de voyages, je propose des stages dans le domaine du bien-être, du développement personnel. Mon domaine de prédilection c'est l'accompagnement des personnes qui veulent aller plus loin que le voyage touristique, qui veulent à cette occasion chercher des clefs pour elles-mêmes. Je parle de guérison pour soi, guérison pour la terre, d'ouverture de conscience, de recouvrement de mémoires dans des lieux propices.

    Dans votre monde aquatique, joie, plaisir et confiance sont les mots-clés et votre équipe se réjouit de nous y accueillir. Mais qui fait partie de votre équipe ?

    J'ai une école de natation de plus de 300 élèves. Au moment où c'est devenu difficile de tout gérer seule, j'ai délégué. J'ai trouvé des profs et des assistants qui ont été formés pour me remplacer en cas de besoin, lorsque je suis en voyage ou occupée à d'autres activités. Par contre, en ce qui concerne les soins en piscine, je les prodigue moi-même.

    Pouvez-vous nous décrire ces soins en piscine et en cabinet ?

    C'est une sorte de Watsu, de la relaxation, je porte la personne dans l'eau, de la musique lui arrive aux oreilles, des sons de dauphins ou de baleines, de la musique relaxante, des odeurs aussi. Relaxation et lâcher-prise sont les maîtres mots, tout en étant surtout attentive aux besoins de la personne, retour dans la matrice, cela dépend de la question posée par la personne par rapport au soin qu'elle est venu chercher. Certains viennent pour du bien-être, d'autres pour chercher une réponse à une problématique particulière, un blocage, un problème récurent. Quand on est dans l'eau, le mental n'intervient plus. C'est comme une remise de la fluidité dans le corps. La piscine où les soins se donnent, dans une fondation pour handicapés, est chauffée à 34 ou 35°. Après avoir fait connaissance au bord de la piscine, une huile essentielle est choisie puis mise en diffusion. Une fois dans l'eau, l'exercice commence avec la respiration des dauphins, une technique qui m'a été inspirée, ce soin demande un lâcher-prise absolu puisque je tiens la personne dans mes bras, dans l'eau. Odeurs, lumières, couleurs, sons, les sens sont en éveil.
    Les soins énergétiques en cabinet qu'on pourrait désigner comme soin arc-en-ciel comportent différents aspects : des sons, des huiles essentielles, des couleurs, des cristaux. Cela ressemble à un mandala qui se pose autour de la personne et qui va travailler énergétiquement sur la personne.

    "Voyages en conscience, guérison et activation du réseau cristallin de notre Mère Terre", votre conférence, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

    Au cœur de la terre, autour de la terre, pour son équilibre, il existe des cristaux, en particulier les cristaux majeurs, auxquels je suis connectée. En nous rendant dans certains lieux, on peut les activer. Ils contiennent rayonnement, puissance et mémoires. En voyageant à travers le monde auprès de ces cristaux, nous pouvons les activer davantage, participer à l'activation du réseau cristallin de la terre. Le fait de voyager nous donne l'opportunité de créer de ponts de lumière entre les cristaux et ainsi un réseau se forme et s'active. Nous ne sommes pas seuls à le faire, nous y participons.

    "Nager auprès de dauphins, leurs effets bénéfiques dans notre vie", votre deuxième conférence, pouvez-vous en citer un ou deux de ces effets bénéfiques ?

    Je vais le faire par une histoire, un témoignage d'une participante : Une jeune femme ne pouvait pas avoir de deuxième enfant. Elle venait pour faire le deuil de ce désir. Elle a dû se connecter à cette souffrance qu'elle portait en elle. Je ne l'ai revue que quelques années plus tard, une petite fille lui tenait la main. J'ai appris que deux mois après son voyage, elle était tombée enceinte. Le fait d'avoir lâché prise lui a permis d'ouvrir les portes.

    Êtes-vous heureuse, Delfine Francillon ?

    Ouiii... Silence... Être heureuse, c'est sentir que son cœur s'ouvre, c'est se voir attirer les gens par son énergie. La vie privée comme la vie professionnelle vont bien. C'est un tout. Quand je me lève, j'ai le sourire, l'envie d'avancer dans ma journée, de créer. Je suis d'un naturel positif.

    Avez-vous quelque chose à ajouter ?

    Oui, même les jours "sans", parce que j'en ai aussi comme tout le monde, juste prendre un peu de distance et voir les choses différemment, permet de se repositionner. S'offrir un voyage ou un soin, se faire du bien, permet de se recentrer et de ne plus focaliser sur ce qui ne va pas, de revenir dans le bien-être.

    Christiane Kolly - 7 novembre 2015


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Novembre 2015 à 20:53
    Il s'agit d'une très bonne interview notamment sur la partie communication avec les dauphins.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :