28 Mai 2015, St Germain

Tous les articles

Jeudi 01 Janvier 2015 à 11h10 dans AccueilPoster un commentaire

Dia de citations

Copié/Collé chez http://www.pausecafein.fr/

pratique-slow-sex-1

Jetez vos montres par la fenêtre et maîtrisez votre plaisir...

pratique-slow-sex-3

On vit dans un monde où tout va vite, trop vite. On court au travail, on mange dans des FAST-food, on tente de faire 4 choses à la fois, on n'a plus le temps de dormir assez...

Même en matière sexuelle, on se dépêche. On a envie, mais on est fatigué. Alors on fait ça vite fait et on s'endort. Stop ! Pour le bien de votre couple, pour votre propre santé, prenez votre temps. On vous explique comment pratiquer le slow sex en 5 étapes !

C'est un sociologue italien qui a lancé l'idée du slow-sex... Le concept a mis un peu de temps à émerger mais il est maintenant à la mode aux États-Unis. Et bientôt en France ? On parie que oui, surtout une fois que vous aurez lu cet article ! Voici les étapes pour vous reconnecter avec votre partenaire et prendre votre pied en prenant votre temps !

1. Soignez le décor

pratique-slow-sex-4

Rien de mieux pour vous sortir de la routine quotidienne que de créer une ambiance différente : tamisez les lumières, allumez quelques bougies parfumées, mettez des draps soyeux, habillez-vous dans une tenue qui vous sublime et mettez-vous en mode "slow sex".

2. Arrêtez tout le reste, créez votre bulle

Ne pensez plus au travail, aux amis, aux enfants, éteignez votre téléphone, détendez-vous ! Par exemple, allez prendre un bain mousseux ensemble, prenez le temps pour trinquer à la santé de votre couple, ou grignotez un petit amuse-bouche qui sort de l'ordinaire pour vous mettre en appétit !

3. Connectez-vous l'un à l'autre

Massages, baisers tendres, conversations douces et chuchotements, le slow sex doit se faire par petites étapes. Oui, parler est sexy. Le ton de sa voix vous envoûte, ses yeux brillants vous attirent... Il faut aussi accepter d'être totalement nu et visible au regard de l'autre. C'est peut-être un peu plus dur, mais c'est aussi tellement plus intense.

4. Redécouvrez-vous

Petit à petit, passez du sensuel au sexuel. Oui, c'est le moment des préliminaires. Ressentez son corps tressaillir selon vos propres mouvements, apprenez à découvrir chaque parcelle de son corps, avec vos mains, avec vos yeux, avec votre bouche... Vous allez voir, tout est sexy dans le corps de l'autre, ses poignets, ses chevilles, sa nuque, ses flancs... Et surtout, résistez à l'

envie de vous sauter dessus.

5. Ne cherchez pas l'orgasme, mais la fusion

Le slow sex est avant tout une question de partage. On n'est plus dans l'acte sexuel, mais dans "l'union sexuelle". On ne cherche pas la performance, mais le plaisir. Le plus important n'est plus l'arrivée, mais le chemin.

pratique-slow-sex-2

pratique-slow-sex-6

Alors ?

Jeudi 21 Mai 2015 à 13h19 dans EnseignementPoster un commentaire

J'anime des cercles de pardon, agenda ici .

Créés en 2012 par Olivier Clerc, sur la base de son expérience avec Don Miguel Ruiz au Mexique en 1999, les Cercles de Pardon ont pour objectif de vous permettre de vivre en deux ou trois heures un très beau rituel de guérison du cœur, aussi simple que puissant. 

Approche transpersonnelle, simple et profondément thérapeutique, un Cercle de Pardon vous donne l’occasion de faire œuvre de pardon vis-à-vis des autres et de vous-même, y compris par rapport à des personnes non présentes, voire défuntes. 
Il permet à votre cœur de guérir et de se libérer des couches de rancune, de tristesse ou de haine qui l’empêchent d’aimer pleinement.
Cette manière nouvelle d’aborder le pardon a déjà profité à quelques milliers de personnes, dans près d’une dizaine de pays.

Le prix de la soirée varie un peu selon le lieu et l'organisation.

Une vidéo d'Olivier Clerc - www.cerclesdepardon.fr - Une vague de pardon est proposée par Olivier Clerc.

Jeudi 21 Mai 2015 à 13h01 dans AteliersPoster un commentaire

Normalement, les photos avant/après suivent une formule précise : à gauche il y a un triste corps grassouillet et à droite il y a une figure heureuse, satisfaite, et svelte. Mais cette mère de trois enfants, Taryn Brumfitt d’Adelaide en Australie, a changé cette conception.

Embrace par heftigco

C’est réellement terrifiant de voir à quel point ces femmes descendent dans la haine de soi parce que leurs corps ne sont pas conformes aux idéaux de beauté actuels. La leçon la plus importante à tirer du message de Taryn est : aimez votre propre corps, parce que c’est le seul que vous avez.

photoavant. aprèsestime de soiaimercorps

Jeudi 21 Mai 2015 à 12h50 dans Videos filmsPoster un commentaire

Nous, les médecins, avec notre longue formation, nos connaissances et l’autorité dont nous jouissons, devenons souvent très prétentieux et nous avons du mal à admettre quand nous avons tort. Alors voilà. j’admets ouvertement que je me suis trompé.

En tant que chirurgien cardiaque avec 25 ans d’expérience, et ayant pratiqué plus de 5000 opérations du coeur, le jour est venu de corriger mes erreurs sur la base de preuves médicales et scientifiques.

Ma formation s’est déroulée pendant de nombreuses années avec d’autres médecins éminents qui « faisaient l’opinion ».  Submergés par la littérature scientifique, et donnant continuellement des séminaires d’enseignement, nous, les modeleurs d’opinion, affirmions que la maladie cardiaque résultait uniquement d’un taux élevé de cholestérol.

La seule thérapie standard consistait en la prescription de médications pour faire baisser le cholestérol et un régime limitant sévèrement l’apport en graisses. Celui-ci, bien sûr, insistions-nous, abaisserait le niveau du cholestérol et préviendrait la maladie cardiaque. Les écarts par rapport à ces recommandations étaient considérés comme une hérésie et pourraient très probablement se traduire par une faute professionnelle.

Ca ne fonctionne pas!

Ces recommandations ne sont plus scientifiquement ni moralement défendables. La découverte, il y a quelques années, que l’inflammation de la paroi artérielle est la cause réelle de la maladie cardiaque conduit lentement à un changement de paradigme dans les traitements qui seront implémentés pour soigner les maladies cardiaques et d’autres maladies chroniques.

Les recommandations alimentaires établies de longue date ont créé des épidémies d’obésité et de diabète, dont les conséquences éclipsent toute peste historique en termes de mortalité, de souffrance humaine et de conséquences économiques désastreuses.

Malgré le fait que 25 % de la population prend des statines coûteuses et que nous avons réduit la teneur en matières grasses de notre alimentation, plus d’Américains mourront encore cette année de maladie cardiaque que jamais auparavant.

Les statistiques de l’American Heart Association montrent que 75 millions d’Américains souffrent actuellement de maladie de coeur, 20 millions souffrent de diabète et 57 millions de pré-diabète.

Ces troubles affectent des personnes de plus en plus jeunes et en plus grand nombre chaque année.

Pour le dire simplement, sans l’inflammation dans notre corps, il est impossible que le cholestérol s’accumule dans la paroi du vaisseau sanguin et provoque une maladie cardiaque ou un AVC. Sans l’inflammation, le cholestérol s’écoulerait librement dans tout le corps selon les lois de la nature. C’est l’inflammation qui retient le cholestérol et l’accumule.

L’inflammation n’est pas compliquée. C’est tout simplement la défense naturelle du corps envers un élément étranger comme une bactérie, une toxine ou un virus. Le cycle de l’inflammation est parfait dans sa façon de protéger votre corps de ces envahisseurs bactériens ou viraux. Cependant, sinous exposons notre corps de façon chronique aux atteintes par des blessures, des toxines ou des aliments que le corps humain n’a jamais été conçu pour gérer, nous atteignons un stade appelé l’inflammation chronique. L’inflammation chronique est aussi nocive que l’inflammation aiguë est bénéfique.

Quelle personne sensée s’exposerait volontairement et de façon répétitive à des aliments ou d’autres substances qui sont connues pour causer des dommages au corps? Eh bien, les fumeurs, par exemple, mais au moins, ils ont fait ce choix volontairement.

Le reste d’entre nous avons simplement suivi l’alimentation conventionnelle, faible en gras et riche graisses poly-insaturées et en glucides, ne sachant pas que nous infligions des dommages répétés à nos vaisseaux sanguins. Ces dommages répétés créent une inflammation chronique conduisant à une maladie cardiaque, un accident vasculaire cérébral, le diabète et l’obésité.

Permettez-moi de répéter: Les dommages et l’inflammation de nos vaisseaux sanguins sont causés par le régime alimentaire faible en gras recommandé depuis de nombreuses années par la médecine traditionnelle.

Quels sont les plus grands coupables de l’inflammation chronique? Tout simplement, c’est la surcharge de glucides simples, hautement transformés (sucre, farine et tous les produits fabriqués à partir de ceux-ci), et la consommation excessive d’acides gras oméga-6 des huiles végétales comme le soja, le maïs et le tournesol que l’on trouve dans de nombreux aliments transformés.

Prenez un moment pour visualiser ce que ferait une brosse dure frottée sur une peau tendre jusqu’à ce qu’elle devienne rouge et sur le point de saigner, et vous avez continué plusieurs fois par jour, chaque jour pendant cinq ans. Si vous pouviez résister à ce brossage douloureux, vous auriez une zone qui saigne, est enflée et infectée et s’aggrave à chaque nouvelle agression. C’est une bonne façon de visualiser le processus inflammatoire qui pourrait avoir lieu dans votre corps en ce moment même.

Quel que soit l’endroit où le processus inflammatoire se développe, en externe ou en interne, c’est exactement la même chose. J’ai examiné l’intérieur de milliers et de milliers d’artères. Dans une artère malade, c’est exactement comme si quelqu’un avait pris une brosse et en avait récuré l’intérieur encore et encore. Plusieurs fois par jour, chaque jour, les aliments que nous ingérons créent de petites blessures qui deviennent de plus grosses blessures, demandant à l’organisme de répondre continuellement et de façon appropriée à l’inflammation.

Pendant que nous savourons le goût irrésistible d’un petit pain au lait sucré, notre corps répond par une alarme comme si un envahisseur étranger arrivait pour déclarer la guerre.Les aliments contenant de grandes quantités de sucre et de glucides simples, ou des aliments traités avec des oméga-6 pour leur conservation, ont été les piliers de l’alimentation américaine depuis six décennies. Ces aliments ont lentement empoisonné tout le monde.

Comment le fait de manger un simple petit pain au lait peut-il créer une cascade d’inflammations et vous rendre malade ?

Imaginez que vous renversiez du sirop sur votre clavier, et vous aurez une image de ce qui se passe à l’intérieur de la cellule. Lorsque nous consommons des sucres simples, le niveau de sucre sanguin augmente rapidement. En réponse, votre pancréas sécrète de l’insuline dont le but principal est de transférer le sucre à chaque cellule où il est stocké pour l’énergie. Si la cellule est pleine et n’a pas besoin de glucose, celui-ci est rejeté pour que le sucre en excédent n’englue pas le système.

Lorsque vos cellules chargées rejettent le sucre excédentaire, le sucre sanguin augmente, entraînant la production d’insuline et le glucose se convertit en graisse stockée.

Qu’est-ce que tout cela a à voir avec l’inflammation? La glycémie est contrôlée dans une fourchette très étroite. Les molécules de sucre excédentaires se fixent à une variété de protéines qui, à leur tour, abîment la paroi des vaisseaux sanguins. Ces blessures répétées aux parois des vaisseaux sanguins déclenchent l’inflammation. Lorsque votre taux de glucose sanguin atteint des pics plusieurs fois par jour, chaque jour, c’est exactement comme si vous frottiez l’intérieur de vos délicats vaisseaux sanguins avec du papier de verre.

Même si vous ne pouvez pas le voir, soyez assuré que c’est bien ainsi que ça se présente. J’ai vu plus de 5000 patients en 25 ans de chirurgie, et ils partageaient tous un dénominateur commun – l’inflammation de leurs artères.

Revenons au petit pain au lait.  Cette friandise à l’air innocent, contient non seulement du sucre, mais il est cuit dans l’une des nombreuses huiles omega-6 comme l’huile de soja. Les chips et les frites sont trempées dans l’huile de soja, les aliments transformés sont fabriqués avec des omega-6 pour prolonger leur durée de vie sur les étagères des supermarchés. Alors que les omega-6 sont essentiels, car ils font partie de la membrane des cellules qui contrôle tout ce qui entre et sort de la cellule – ils doivent respecter l’équilibre avec les omega-3.

Si l’équilibre est perturbé en consommant trop d’omega-6, la membrane de la cellule produit des substances chimiques appelées cytokines qui provoquent l’inflammation immédiatement.

L’alimentation américaine conventionnelle d’aujourd’hui a produit un déséquilibre extrême de ces deux acides gras. Le rapport du déséquilibre est compris entre 15:1 et 30:1 en faveur des acides gras oméga-6. Cela fait une énorme quantité de cytokines provoquant l’inflammation. Dans le contexte de la nourriture d’aujourd’hui, un ratio de 3:1 serait idéal et favorable à la santé.

Pour aggraver les choses, l’excès de poids que vous portez du fait de la consommation de ces aliments crée des cellules chargées en graisses qui rejettent de grandes quantités de substances chimiques inflammatoires et cela vient ajouter aux dommages causés par le niveau élevé de sucre sanguin. Le processus qui a commencé par un petit pain au lait devient un cercle vicieux au fil du temps et crée les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle, le diabète et enfin, la maladie d’Alzheimer, car le processus inflammatoire se poursuit sans relâche.

On ne peut échapper au fait que plus nous mangeons d’aliments préparés et transformés, plus nous déclenchons le commutateur inflammatoire, peu à peu chaque jour. Le corps humain ne peut pas traiter, et n’est pas conçu pour consommer des aliments chargés en sucres et imprégnés d’omega-6 .

Il n’existe qu’une seule solution pour apaiser l’inflammation, c’est de revenir à des aliments plus proches de leur état naturel. Pour construire des muscles, mangez plus de protéines. Choisissez des glucides très complexes comme ceux des fruits et légumes colorés. Diminuez ou éliminez les omega-6 qui causent l’inflammation, comme l’huile de maïs ou de soja ainsi que les aliments transformés qui en sont chargés.

Une cuillère à soupe d’huile de maïs contient 7280 mg d’omega-6, celle de soja en contient 6940. Utilisez plutôt de l’huile d’olive.

Les graisses animales contiennent moins de 20 % d’oméga-6 et sont beaucoup moins susceptibles de provoquer l’inflammation des huiles soi-disant saines étiquetées polyinsaturées. Oubliez la « science » qui vous a été martelée dans la tête pendant des décennies. La science selon laquelle les graisses saturées sont la seule cause des maladies cardiaques n’existe pas. La science selon laquelle les graisses saturées augmentent le taux de cholestérol sanguin est également peu fondée. Puisque nous savons maintenant que le cholestérol n’est pas la cause des maladies cardiaques, la préoccupation à propos des graisses saturées est encore plus absurde aujourd’hui.

La théorie du cholestérol a conduit aux recommandations d’éliminer le gras ou de le réduire drastiquement,  et ce sont ces mêmes aliments recommandés qui causent maintenant une épidémie d’inflammations. La médecine conventionnelle a commis une terrible erreur en conseillant aux gens d’éviter les graisses saturées et de choisir des aliments à haute teneur en oméga-6. Nous avons maintenant une épidémie d’inflammations des artères qui conduit aux maladies cardiaques et d’autres tueurs silencieux.

Ce que vous pouvez faire est de choisir des aliments complets comme ceux que votre grand-mère vous a servis et pas ceux vers lesquels votre mère s’est tournée lorsque les rayons des supermarchés se remplissaient d’aliments manufacturés. En éliminant les aliments inflammatoires et en ajoutant les nutriments essentiels à partir d’aliments frais et non transformés, vous allez inverser les années de dommages infligés à vos artères et dans tout votre corps causés par l’alimentation  typique conventionnelle.

Le Docteur Dwight Lundell est l’ancien Directeur du Personnel et chef chirurgien à l’hôpital Banner Heart Hospital Mesa, Arizona. Sa pratique privée au Cardiac Care Center était à Mesa, Arizona. Récemment, le Docteur Lundell a quitté la chirurgie pour se consacrer au traitement nutritionnel des maladies cardiaques. Il est le fondateur de Healthy Humans Foundation qui favorise la santé humaine en mettant l’accent sur l’aide aux grandes entreprises qui se tournent vers la promotion du bien-être des gens. Il est également  l’auteur de The Cure for Heart Disease and The Great Cholesterol Lie.

Source : Prevent Desease

http://www.sante-nutrition.org/

© 2015, Recherche et transmission par Michel / Arcturius
Partager en toute liberté en citant la source et Les Chroniques d’Arcturius
Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!

Lundi 18 Mai 2015 à 16h22 dans Faut direPoster un commentaire

La série des 18 mouvements du Tai Ji Qi Gong est inspirée par les différents mouvements du Tai Ji Quan et du Qi Gong.

La pratique régularise la répartition de l'énergie dans tout le corps et permet d'assouplir les articulations. L'exercice est plus harmonieux lorsqu'il est synchronisé avec la respiration des trois muscles (voir cours en ligne Qi Gong dans le site www.taiji-song.com menu : cours et stages).

La pratique régulière vous apporte l'unité, l'équilibre, le calme et la détente.

Song ARUN - 1A rue du Rebberg - 68140 GUNSBACH - Tél 06 66 47 61 86

Mardi 12 Mai 2015 à 18h01 dans Interviews et témoignagesPoster un commentaire
Moteur de recherche
Rubriques
Horloge
Archives