• votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Tabula rasaExtraordinaire, comme la vie réussit à nous surprendre parfois. J'ai entendu, lors d'une soirée à la Monade à Grangettes, une chanson dont le titre était "tabula rasa" et cela m'a vraiment interpellée. En cherchant le sens, wiki nous dit que c'est un concept philosophique selon lequel l'esprit humain naîtrait vierge et serait marqué, formé, "impressionné" - au sens d'"impression sensible" - par la seule expérience. 

    La principale caractéristique de l'esprit serait sa passivité face à l'expérience sensible. Il s'agit donc d'un concept opposé à l'innéisme (présent à la naissance) des idées, et à l'activité de l'esprit. Selon moi, quand deux théories s'opposent, la vérité se trouve souvent au milieu. 

    Toujours est-il que depuis ce jour, j'ai programmé un rendez-vous sur mon agenda, chaque dimanche, faire "tabula rasa". Mon idée : vérifier que rien dans mon esprit ne vienne perturber sa tranquillité, pas de remords, pas de rancune, accepter ce qui est arrivé durant la semaine, remercier pour tout le bon, ne pas s'accrocher à ce qui a été moins agréable, passer à autre chose. J'ai d'ailleurs remarqué que les gens heureux procèdent de cette manière, il ne s'encombrent pas avec des idées, des émotions, des ressentis qui ne leur font pas plaisir, ils choisissent le bonheur, la joie, la paix intérieure en quelque sorte. Il n'est pas question de faire l'autruche, mais plutôt de voir les bons côtés des choses.

    Que pensez-vous de mon idée ? Ferez-vous "tabula rasa" dimanche prochain ?


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Jérémie Mercier - Sa méthode secrète pour lâcher le stress

    www.jeremie-mercier.com

    Avez-vous conscience de cela ?

    Il est courant chez nous autres occidentaux “civilisés” de souffrir inutilement à cause d’émotions encombrantes, dont nous ne savons que faire. Ces émotions non “digérées” génèrent alors des pensées sombres qui génèrent à leur tour de nouvelles émotions peu agréables et des envies peu avouables.

    Nous avons bien quelques stratégies pour ne plus subir ces émotions :

    • nous faire prescrire des anxiolytiques chez le médecin (français = champions du monde !)

    • nous jeter sur la nourriture

    • nous abrutir devant la télévision

    • tomber dans des addictions ou des excès (alcool, cigarette, sexe, travail)

    → Ca c’est la version : “je suis victime de mes émotions, je souffre, pauvre de moi”.

    D’autres vivent leurs émotions de façon plus extériorisée, mais toujours pas très saine : violence verbale, voire physique, terrorisme intellectuel ou physique !

    → C’est la version : “vous allez payer pour mes émotions que je suis incapable de gérer”.

    Pour caricaturer un peu et donner une image parlante : dans un cas, vous finissez en mauvaise santé ou à l’hôpital, dans l’autre cas, vous finissez en prison. Deux formes d’enfermements liés à une mauvaise gestion de vos émotions.

    D’autres sont dans la fuite : “spiritualité” ou “méditation” à outrance, voyage autour du monde interminable avec impossibilité de se poser, etc. Mais l’émotion est juste cachée ou enfermée dans ces cas-là. Elle ne demande qu’à ressortir un peu plus tard, quand l’occasion se présentera !

    Bref, si vous m’avez suivi, vous avez compris que nous sommes en général des handicapés émotionnels !

    Quel dommage d’en arriver là, alors qu’il existe des outils simples de gestion des émotions.

    J’ai découvert une méthode secrète il y a 6 ans, peu après la naissance de ma fille aînée (grâce à elle en fait !), pour gérer ses émotions d’une manière fluide et éviter la souffrance, la violence et la fuite.

    J’utilise cette approche très régulièrement, avec beaucoup de succès :

    • quand je me fais mal suite à un choc ou une brûlure par exemple, je sais comment faire partir la douleur en quelques minutes. Je pense même que ma méthode secrète permet de réparer plus rapidement les tissus et ainsi de guérir plus rapidement une blessure.

    • quand j’ai dû me préparer à aller à une convocation de la police (voir mon article), j’ai su quoi faire de mon appréhension et de mes craintes, pour arriver zen et détendu (et même joyeux, sans être non plus hilare) !

    • quand j’ai appris la mort de mon grand-père, j’ai su quoi faire de ma tristesse, de mon chagrin et ainsi faire un deuil rapide et “efficace” !

    • quand j’ai prévenu mon boss que je quittais mon emploi d’ingénieur-chercheur au CEA de façon prématurée, j’ai su faire partir de façon préventive ma colère, pour ne pas être impacté par ses ressentiments et sa propre colère (nos émotions nous appartiennent, mais nous pouvons être atteints par les émotions des autres, jouer le rôle d’éponge)

    • quand j’apprends qu’un n-ième attentat vient de se produire, je sais quoi faire de ma peur et retrouver mon calme et prendre du recul (la peur nous maintient sous contrôle et nous rend ainsi très manipulable)

    • quand je prends l’avion, je sais éliminer mon anxiété quand il y a des turbulences

    • et encore plein d’autres exemples !

    Si vous-aussi, vous souhaitez découvrir cette méthode secrète pour vivre vos émotions de la meilleure manière, je vous ai préparé un programme sur mesure qui dont le premier module sera disponible dès le début du mois d’avril. J’enseigne déjà des techniques de lâchage d’émotions en consultation, mais là, je veux aller encore plus loin, et vous donner les outils dont vous avez besoin, à votre disposition quand vous le voulez.

    Dites-moi par mail dans les commentaires à cet article comment vous vivez vos émotions, et quels sont vos challenges. Je répondrai à vos commentaires plus bas afin que tout le monde en profite !

    Merci à vous et à très bientôt !

    Jérémie


    2 commentaires
  • Libération Holographique du Cœur Péricarde®
    par Jean-Pierre Chamodot

    Liste des exposants Le Mouret 2016Comment ouvrir nos cellules pour libérer le bien-être la santé et la joie ? Apports du nouveau paradigme scientifique en physique, biologie cellulaire, épi génétique et neuro science.

    Une agression environnementale (physique, chimique, électromagnétique, émotionnelle…) entraine la présence d’hormones de stress dans notre sang et aboutit à la rétraction des tissus de notre corps. Tous les tissus du corps humains sont concernés : muscles, fascias, organes, viscères, tissu vasculaire (les artères se rétractent), tissus nerveux (le cerveau se rétracte), mais également les os et les dents. À l’aide de planches anatomiques commentées vous découvrirez les impacts de ces rétractions sur notre corps entrainant le mal-être et de nombreuses pathologies. Vous pourrez en conclure que rallonger les tissus peut résoudre bien des problèmes. Nous nous intéresserons donc à toutes les techniques existant pour rallonger les tissus et constaterons leurs résultats décevants et éphémères. Alors comment rallonger les tissus de manière efficace ? Qui sommes nous êtres humains ? Qu’est-ce que le bien-être ? Qu’est-ce que la santé ?

    Si la rétraction des tissus vient de la fermeture de nos cellules, alors la solution consiste à les ouvrir. Mais comment les ouvrir ? Pourquoi leur ouverture libère le bien-être la santé et la joie ?

    Le nouveau paradigme scientifique en physique, biologie cellulaire, épi génétique… introduit des notions telles que conscience, information, évolution, stockage de l’information, mémoire et champ d’énergie. Une nouvelle médecine et biologie inspirées par la physique quantique démontrent la primauté de l’information (= signal = onde électromagnétique). « Comprendre le fonctionnement de la cellule et son contrôle par l’environnement et l’esprit, c’est comprendre le fonctionnement du corps humain. » nous dit Bruce Lipton père de l’épi génétique. Intégrer les données de ces nouvelles sciences ouvre des solutions novatrices pour libérer le bien-être, la santé, la paix et la joie.

    Pour être efficace dans l’art de rallonger les tissus ce nouveau paradigme nous apprend que nous sommes une conscience et l’association de nombreuses cellules. De ces prises de conscience découle la nécessité  d’Œuvrer en tant que conscience pour avoir une action sur le comportement des cellules, c’est-à-dire de les ouvrir afin :

    • de rétablir la complétude (une reconnection), ce qui libère le bien-être,
    • de rétablir un bon fonctionnement cellulaire, c’est-à-dire une physiologie fonctionnelle.
    • de rallonger les tissus ce qui rétablit une anatomie fonctionnelle et la santé.

    Ces orientations sont belles, mais soulèvent la question suivante : « Comment s’y prendre pour agir efficacement sur le comportement de la cellule ? » Répondre à cette question va m’amener à en soulever d’autres : « Agir en tant que quoi ? Corps ou conscience ? Agir sur quoi ? Membrane ou âme cellulaire ? Agir avec quoi ? Chimie ou information ? Agir pour faire quoi ? Informations positives et négatives.

    Vous comprendrez pourquoi je renonce à lutter contre la fermeture cellulaire en tant que corps, et pourquoi je choisis d’agir en tant que conscience sur l’âme cellulaire. Vous découvrirez également pourquoi je renonce à agir avec la réaction chimique d’une molécule dans le corps, et pourquoi je choisis d’agir avec l’information, c’est-à-dire les ondes électromagnétiques à distance par résonnance. Vous découvrirez aussi comment la primauté de l’information sur les molécules et sur les gènes a été démontrée par une nouvelle médecine (avec les expériences de Jacques Benveniste et du Professeur Luc Montagnier prix Nobel de médecine), et confirmée par l’épigénétique (avec Bruce Lipton).

    Vous comprendrez pourquoi et comment l’absence d’informations positives nous rend malades. Vous découvrirez, grâce à la physique quantique, que nous sommes une conscience créatrice de notre monde physique. Pourquoi la présence d’informations négatives dans notre subconscient nous rend malades. Et pourquoi nous créons un monde physique (non seulement notre corps physique, mais également le monde physique qui nous entoure) dysharmonieux à partir de ces mémoires et croyances négatives.  

    La conclusion qui s’impose à mes yeux est d’agir en tant que conscience sur la conscience cellulaire avec l’information sous forme d’onde électromagnétique pour apporter les bonnes informations manquantes et nous libérer des informations négatives.

    Cette conclusion soulevait d’autres questions : Comment s’y prendre ? Qu’est-ce que l’information ? Qu’est-ce qu’une onde électromagnétique ? Qu’est-ce que La conscience ? Qu’est-ce que La mémoire ? Qu’est-ce que l’esprit ? D’où vient l’information ? Qu’’est-ce que le « monde extérieur » et le « monde intérieur » ? Quelles informations positives apporter ? Où trouver ces informations positives ? Nous libérer de quelles informations négatives ? Où trouver ces informations négatives ? Où se trouvent la conscience et la mémoire ? À ce satde de ma recherche, l’aide du nouveau paradigme scientifique s’avéra également précieuse pour répondre à ces questions et m’aider à trouver une piste valable vers le bien-être. 

    Alors seulement vous comprendrez les choix d’orientations et d’outils que j’ai effectués pour mettre au point une méthode, La Libération Holographique du Cœur Péricarde®, qui ouvre nos cellules, rallonge nos tissus et nous fait passer du mal-être vers le bien-être et de la maladie vers la santé. Les outils tels que le « toucher quantique », la pensée, l’intention, le verbe créateur et la prière vous seront présentés. Une approche de l’holographie vous aidera à comprendre pourquoi ces outils quantiques doivent être utilisés de manière globale pour ouvrir toutes les cellules et harmoniser toutes les lésions ostéopathiques.

    Ainsi vous comprendrez que les résultats cliniques obtenus avec cette méthode ont une explication scientifique. Vous aurez une idée de ce que propose la Libération Holographique du Cœur Péricarde® pour vous aider à accéder au bien-être, à la santé et à la joie.

    Jean-Pierre CHAMODOT
    Chemin de Messidor 37
    CH-1723 MARLY (Fribourg)
    Rez de chaussée, Parking gratuit sur place - carte
    Tél. 0041 78 910 01 66
    lhcpchamodot@gmail.com
    www.chamodot.org


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Notre cerveau et nos pensées sont directement liés à nos intestins !
    "On est ce que l'on mange" est de plus en plus prouvé scientifiquement...

    • Pour éviter de déséquilibrer votre flore intestinale vous devez à tout prix éviter la "Junk Food" (hamburgers, frites, chips, pizza, pâtes carbonara...) et les produits à base de blé raffiné (pain blanc, gâteaux, biscuits...).
    • Favoriser plutôt les aliments bruts et naturels (fruits, légumes, oléagineux, graines germés, poissons sauvages, oeufs etc...)
    1. Nous sommes génétiquement conçu pour digérer ce type d'aliments : essayez et vous serez surpris des résultats sur votre corps et sur votre bien-être général !

    Cliquez sur "J'aime" et Partagez la vidéo s'il elle vous a plu ! :)

    Plus de conseils sur l'alimentation saine sur : www.MangerVivant.fr

    Rejoignez la page Facebook Manger Vivant pour recevoir d'autres vidéos !


    votre commentaire
  • Copié/collé de Marie-Pier Charron

    Tu as appris à contrôler ton corps et même un peu ton intellect, mais ton cœur ne s’est pas encore ouvert. Ton but n'est pas l'invulnérabilité, mais la vulnérabilité… au monde, à la vie et, en conséquence, à la Présence que tu as ressentie. J'ai essayé de te montrer, par exemple, que la vie d'un guerrier n'est pas une affaire de perfection imaginaire ou de victoire, mais d'amour. L'amour est l'épée du guerrier : où qu'elle frappe, elle apporte la vie, pas la mort. 

    - Dan Millman, Le guerrier pacifique

     

    Il y a plusieurs approches «spirituelles» qu’on peut utiliser pour changer notre vie. Vous avez peut-être entendu parler de la loi de l’attraction, par exemple, ce principe selon lequel on attire à soi des personnes et situations qui vibrent à une fréquence énergétique semblable à la nôtre (souvent charcuté ainsi : «on attire ce à quoi on pense»). C’est un principe dont les grands livres sacrés traitent depuis des millénaires, en des termes différents, mais il a eu son heure de gloire il y a quelques années avec le livre Le Secret, si vous vous souvenez.

    Une autre approche spirituelle qu’on peut utiliser est, bien sûr, le lâcher-prise. On sait que si on se détend et qu’on laisse l’Univers agir pour nous, tout coule avec plus de fluidité et on est beaucoup plus réceptif. On a tous entendu des histoires où quelqu’un obtient ce qu’il désire par magie dès l’instant où il se détache du résultat… Des personnes qui tombent amoureuses peu après avoir profondément accepté la possibilité de passer le reste de leurs jours seules, par exemple.

    Ainsi, peut-être avez-vous tenté d’utiliser un de ces magnifiques principes pour transformer votre vie. Peut-être avez-vous visualisé ce que vous désiriez, par exemple, dans l’espoir que ça devienne réalité… Peut-être avez-vous fait des rituels pour vous détacher de votre rêve et le confier à l’Univers, espérant qu’il puisse enfin se réaliser. Et probablement avez-vous été souvent déçu du résultat… Est-ce que je me trompe? Oh, nous l’avons à peu près tous été en utilisant ces stratégies. C’est normal, même inévitable… Parce que ce ne sont justement pas des stratégies. Et elles perdent tout pouvoir lorsqu’on les utilise ainsi.

    Après quelques décennies de vie et d’exploration, j’en viens à la conclusion qu’il n’y a qu’une force miraculeuse dans l’Univers : l’amour (suivie de près par le chocolat noir, mais on reviendra là-dessus une autre fois). L’amour inconditionnel est la Vérité. C’est l’essence de ce qu’on est et de la vie, le but de notre existence et de toute expérience. En fait, on pourrait dire que le flot de l’Univers coule dans cette direction. Et naturellement, toutes les approches sont puissantes et constructives dans la mesure où elles vont dans le même sens.

    Prenons la loi de l’attraction, par exemple. On pourrait en fait la renommer la «loi de l’amour». Car à bien y penser, le principe consiste plus ou moins en cela : si on est dans une énergie d’amour ici et maintenant, on est en alignement avec le courant de la vie et on est donc porté vers un amour encore plus grand. Et le lâcher-prise est essentiellement un acte d’amour, lui aussi : on choisit d’apprécier notre vie telle qu’elle est autant que possible… on met l’amour en priorité sur le résultat. Ce n’est pas le détachement qui est magique autant que le choix de cultiver le plus d’harmonie possible maintenant. (Évidemment, «aimer» et «cultiver l’harmonie» ne veulent pas dire être toujours joyeux et souriant… On sait que parfois, le plus grand geste d’amour est d’accueillir la lourdeur qui nous habite.)

    Ainsi, oui, on peut visualiser de merveilleux scénarios et contribuer à ce qu’ils deviennent réalité. On peut confier nos rêves à une force plus grande que la nôtre («la force qui fait pousser les arbres», comme disait ma mère), puis avoir effectivement de belles surprises. On peut prier, méditer, et observer de belles transformations. Mais pas si tout cela est motivé par un rejet de ce qu’on est ou de l’instant qu’on vit présentement. Si on est frustré par ce qui se passe et qu’on essaie de lâcher-prise dans l’espoir que les choses changent, ce n’est plus du lâcher-prise. Il manque l’amour, l’ingrédient magique. Et si on visualise un bel avenir parce qu’on n’aime pas le présent, ce qu’on aura tendance à attirer à nous sera imprégné non pas de notre objectif mais de l’insatisfaction qui nous habite. Comme on le voyait la semaine dernière, si on veut créer un avenir joyeux, c’est la joie ici et maintenant qu’on est appelé à cultiver, non pas l’idée d’en avoir un jour.

    C’est une des raisons pour lesquelles je n’utilise jamais les termes «loi de l’attraction» et que j’évoque peu souvent le «lâcher-prise», même si c’est de cela dont il est question dans à peu près tous mes messages. Je préfère parler d’amour, sachant que ça revient au même, et que le reste suit automatiquement. On n’a même pas besoin de savoir que c’est la formule magique pour qu’il transforme notre vie… En fait, moins on le sait, mieux c’est. Car plus on cultive l’amour juste pour ce qu’il est, plus il est vrai et donc plus il est puissant.

    Ainsi, on pourrait affirmer que la clé pour que notre vie se déploie en beauté est d’aimer le moment présent. Oui, on pourrait dire qu’aimer notre vie actuelle autant que possible est, paradoxalement, la meilleure façon de la transformer profondément. Mais si vous me le permettez, je dirais plutôt qu’aimer notre vie est la meilleure façon d’aimer notre vie, tout simplement. Je sais, c’est un peu ridicule à dire, c’est évident… Mais il me semble que ce serait délicieux d’arrêter de regarder plus loin, juste pour un instant, et d’établir que c’est suffisant.

    Sur ce, je vous souhaite une belle journée et une magnifique semaine. On se retrouve lundi prochain!

    xox



    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Cure de Jus


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires