• Matin Magique | La loi de l’attraction, le lâcher-prise et l’amour

    Copié/collé de Marie-Pier Charron

    Tu as appris à contrôler ton corps et même un peu ton intellect, mais ton cœur ne s’est pas encore ouvert. Ton but n'est pas l'invulnérabilité, mais la vulnérabilité… au monde, à la vie et, en conséquence, à la Présence que tu as ressentie. J'ai essayé de te montrer, par exemple, que la vie d'un guerrier n'est pas une affaire de perfection imaginaire ou de victoire, mais d'amour. L'amour est l'épée du guerrier : où qu'elle frappe, elle apporte la vie, pas la mort. 

    - Dan Millman, Le guerrier pacifique

     

    Il y a plusieurs approches «spirituelles» qu’on peut utiliser pour changer notre vie. Vous avez peut-être entendu parler de la loi de l’attraction, par exemple, ce principe selon lequel on attire à soi des personnes et situations qui vibrent à une fréquence énergétique semblable à la nôtre (souvent charcuté ainsi : «on attire ce à quoi on pense»). C’est un principe dont les grands livres sacrés traitent depuis des millénaires, en des termes différents, mais il a eu son heure de gloire il y a quelques années avec le livre Le Secret, si vous vous souvenez.

    Une autre approche spirituelle qu’on peut utiliser est, bien sûr, le lâcher-prise. On sait que si on se détend et qu’on laisse l’Univers agir pour nous, tout coule avec plus de fluidité et on est beaucoup plus réceptif. On a tous entendu des histoires où quelqu’un obtient ce qu’il désire par magie dès l’instant où il se détache du résultat… Des personnes qui tombent amoureuses peu après avoir profondément accepté la possibilité de passer le reste de leurs jours seules, par exemple.

    Ainsi, peut-être avez-vous tenté d’utiliser un de ces magnifiques principes pour transformer votre vie. Peut-être avez-vous visualisé ce que vous désiriez, par exemple, dans l’espoir que ça devienne réalité… Peut-être avez-vous fait des rituels pour vous détacher de votre rêve et le confier à l’Univers, espérant qu’il puisse enfin se réaliser. Et probablement avez-vous été souvent déçu du résultat… Est-ce que je me trompe? Oh, nous l’avons à peu près tous été en utilisant ces stratégies. C’est normal, même inévitable… Parce que ce ne sont justement pas des stratégies. Et elles perdent tout pouvoir lorsqu’on les utilise ainsi.

    Après quelques décennies de vie et d’exploration, j’en viens à la conclusion qu’il n’y a qu’une force miraculeuse dans l’Univers : l’amour (suivie de près par le chocolat noir, mais on reviendra là-dessus une autre fois). L’amour inconditionnel est la Vérité. C’est l’essence de ce qu’on est et de la vie, le but de notre existence et de toute expérience. En fait, on pourrait dire que le flot de l’Univers coule dans cette direction. Et naturellement, toutes les approches sont puissantes et constructives dans la mesure où elles vont dans le même sens.

    Prenons la loi de l’attraction, par exemple. On pourrait en fait la renommer la «loi de l’amour». Car à bien y penser, le principe consiste plus ou moins en cela : si on est dans une énergie d’amour ici et maintenant, on est en alignement avec le courant de la vie et on est donc porté vers un amour encore plus grand. Et le lâcher-prise est essentiellement un acte d’amour, lui aussi : on choisit d’apprécier notre vie telle qu’elle est autant que possible… on met l’amour en priorité sur le résultat. Ce n’est pas le détachement qui est magique autant que le choix de cultiver le plus d’harmonie possible maintenant. (Évidemment, «aimer» et «cultiver l’harmonie» ne veulent pas dire être toujours joyeux et souriant… On sait que parfois, le plus grand geste d’amour est d’accueillir la lourdeur qui nous habite.)

    Ainsi, oui, on peut visualiser de merveilleux scénarios et contribuer à ce qu’ils deviennent réalité. On peut confier nos rêves à une force plus grande que la nôtre («la force qui fait pousser les arbres», comme disait ma mère), puis avoir effectivement de belles surprises. On peut prier, méditer, et observer de belles transformations. Mais pas si tout cela est motivé par un rejet de ce qu’on est ou de l’instant qu’on vit présentement. Si on est frustré par ce qui se passe et qu’on essaie de lâcher-prise dans l’espoir que les choses changent, ce n’est plus du lâcher-prise. Il manque l’amour, l’ingrédient magique. Et si on visualise un bel avenir parce qu’on n’aime pas le présent, ce qu’on aura tendance à attirer à nous sera imprégné non pas de notre objectif mais de l’insatisfaction qui nous habite. Comme on le voyait la semaine dernière, si on veut créer un avenir joyeux, c’est la joie ici et maintenant qu’on est appelé à cultiver, non pas l’idée d’en avoir un jour.

    C’est une des raisons pour lesquelles je n’utilise jamais les termes «loi de l’attraction» et que j’évoque peu souvent le «lâcher-prise», même si c’est de cela dont il est question dans à peu près tous mes messages. Je préfère parler d’amour, sachant que ça revient au même, et que le reste suit automatiquement. On n’a même pas besoin de savoir que c’est la formule magique pour qu’il transforme notre vie… En fait, moins on le sait, mieux c’est. Car plus on cultive l’amour juste pour ce qu’il est, plus il est vrai et donc plus il est puissant.

    Ainsi, on pourrait affirmer que la clé pour que notre vie se déploie en beauté est d’aimer le moment présent. Oui, on pourrait dire qu’aimer notre vie actuelle autant que possible est, paradoxalement, la meilleure façon de la transformer profondément. Mais si vous me le permettez, je dirais plutôt qu’aimer notre vie est la meilleure façon d’aimer notre vie, tout simplement. Je sais, c’est un peu ridicule à dire, c’est évident… Mais il me semble que ce serait délicieux d’arrêter de regarder plus loin, juste pour un instant, et d’établir que c’est suffisant.

    Sur ce, je vous souhaite une belle journée et une magnifique semaine. On se retrouve lundi prochain!

    xox



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :