• CongoColtan37

    Nous avons besoin du dernier téléphone portable, il faut montrer que nous sommes dans le coup. Nous avons besoin d'être informés en permanence des mauvaises nouvelles de la planète, ainsi que des records de bénéfices d'une poignée d'entreprises de la même planète. Nous avons besoin de manger le yaourt machinchose pour le transit. Nous avons besoin de faire des tests de dépistage de toutes sortes de maladies et besoin de manger des quantités de superpoduits pour éviter une kyrielle d'autres maladies. Nous avons besoin du détergent (déterre gens... brr) super rose et super nettoyant pour que tout soit propre en ordre, et dieu que nous aurions l'air idiot, si nous ne le connaissions pas...

    Bon, j'arrête là ! Pour satisfaire ces soi-disant besoins, nous travaillons fort pour être le meilleur, ah oui, nous avons aussi besoin d'être le meilleur, toujours en pleine forme, au top... Nous utilisons les meilleurs produits de beauté, nous le valons bien ! Bon, j'arrête vraiment... je pourrais en faire un livre...

    Savez-vous que depuis des décennies, pour faire tourner l'économie, il se crée des besoins. Mais quels sont nos vrais besoins ? Vous êtes-vous déjà posé la question ? Notre corps physique aurait-il besoin d'exploration ? Notre corps émotionnel aurait-il besoin d'appartenance ? Notre corps mental aurait-il besoin d'authenticité ?

    C'est pour cela que vous entendez parfois "Il a pourtant tout pour être heureux, et voilà qu'il déprime". En effet, si nos besoins réels ne sont pas comblés, notre être profond souffre. Il suffit alors de prendre le temps de l'introspection de s'interroger, d'un dialogue intérieur, et puis de changer certaines habitudes, de "faire" autrement...

    Pour découvrir vos besoins, avez-vous déjà pensé à un entretien d'aide par internet, sans déplacement, depuis chez vous, infos ? Serais-je en train de créer un besoin ?

    Christiane Kolly - Mars 2017


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Tabula rasaExtraordinaire, comme la vie réussit à nous surprendre parfois. J'ai entendu, lors d'une soirée à la Monade à Grangettes, une chanson dont le titre était "tabula rasa" et cela m'a vraiment interpellée. En cherchant le sens, wiki nous dit que c'est un concept philosophique selon lequel l'esprit humain naîtrait vierge et serait marqué, formé, "impressionné" - au sens d'"impression sensible" - par la seule expérience. 

    La principale caractéristique de l'esprit serait sa passivité face à l'expérience sensible. Il s'agit donc d'un concept opposé à l'innéisme (présent à la naissance) des idées, et à l'activité de l'esprit. Selon moi, quand deux théories s'opposent, la vérité se trouve souvent au milieu. 

    Toujours est-il que depuis ce jour, j'ai programmé un rendez-vous sur mon agenda, chaque dimanche, faire "tabula rasa". Mon idée : vérifier que rien dans mon esprit ne vienne perturber sa tranquillité, pas de remords, pas de rancune, accepter ce qui est arrivé durant la semaine, remercier pour tout le bon, ne pas s'accrocher à ce qui a été moins agréable, passer à autre chose. J'ai d'ailleurs remarqué que les gens heureux procèdent de cette manière, il ne s'encombrent pas avec des idées, des émotions, des ressentis qui ne leur font pas plaisir, ils choisissent le bonheur, la joie, la paix intérieure en quelque sorte. Il n'est pas question de faire l'autruche, mais plutôt de voir les bons côtés des choses.

    Que pensez-vous de mon idée ? Ferez-vous "tabula rasa" dimanche prochain ?

    Christiane Kolly - Février 2017


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires